S.N.T.P.C.T.
Adhérent à Euro-MEI - Bruxelles
10 rue de Trétaigne 75018 Paris
Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de
la  Production  Cinématographique  et de  Télévision
Tél. 01 42 55 82 66
Télécopie 01 42 52 56 26


Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr
Syndicat professionnel fondé en 1937
– déclaré sous le N° 7564 –
représentativité du SNTPCT fixée en 2013 par les arrêtés du Ministère du Travail : Production cinématographique et de films publicitaires : 46.36 % / Production audiovisuelle : 32.87 % / Production de films d'animation : 39.71 %
Actions 2007 (RECONDUCTION DE LA GREVE JEUDI 8 MARS)

Paris le 7 mars 2007

RECONDUCTION DE LA GRÈVEJEUDI 8 MARS

Après les mouvements de grève du 29 novembre et du 31 janvier, le SNTPCT, le SNTR-CGT et le SGTIF-CGT, nous avons décidé conjointement d’appeler à la grève l’ensemble des ouvriers et techniciens ce mercredi 7 mars.Nous avons indiqué que si les syndicats de producteurs persistaient dans leurs positions avant et à l’issue de cette journée, nous examinerions l’opportunité de la reconduction du mouvement de grève.

Aujourd’hui, l’ensemble des syndicats de producteurs persiste dans leurs positions,
à savoir :

Le 5 mars, l’Union des Producteurs de Films, l’UPF, nous a adressé une lettre renouvelant ces propositions.

Le SPI et l’AFPF sont restés sur leurs positions et indiquent qu’ils ne signeront pas les barèmes de salaires minima actuellement en vigueur.

L’Association des Producteurs Indépendants, API, indique ne pas souhaiter signer la grille de salaires mais précise que dans tous les cas, ses adhérents l’appliquent.

La Chambre Syndicale des Producteurs de Films, signataire de la convention Collective et des grilles de salaires, mène la danse, renie sa signature et a fait siennes ces propositions.

Dans ces conditions, nos 3 organisations appellent l’ensemble des ouvriers et techniciens, sur tous les films,
à reconduire la grève, le jeudi 8 mars et à refuser toute récupération le samedi.

La démesure

Manifestement, il apparaît aujourd’hui que les syndicats de producteurs ne jouent pas seulement leur argent, mais celui de leurs bailleurs de fonds, aux ordres de qui ils sont, et qui animent leur politique sociale.
Ne sont-ils que les masques des grands argentiers du Cinéma français ?
Le Fonds de soutien de l’Etat, automatique et sélectif, le Fonds de soutien des régions, enfin, le Crédit d’impôt que vient de leur accorder l’Etat et qui représente 8 à 10 % du coût d’un film : ceci ne leur suffit pas.
Ils veulent paupériser l’ensemble de nos professions, quitte à détruire le corps professionnel du Cinéma français. Ils en sont à vouloir nous soustraire le salaire de quelques heures de travail hebdomadaires.

Comment les ouvriers et techniciens ne se déclareraient-ils pas en grève ?
Comment pourraient-ils accepter que demain leurs salaires soient abaissés de 20 à 30 % ?
Quel ouvrier, quel technicien peut envisager d’accepter que les salaires correspondant à nos fonctions et qualifications professionnelles, reconnues et établies dès 1950 soient aujourd’hui dévalorisés, déqualifiés et abaissés de 20 à 30 % ?
Quel mépris affiché à l’égard de nos professions, de nos qualifications, de notre savoir professionnel, technique et artistique !
C’est nous, ouvriers et techniciens qui sommes les artisans du Cinéma français, avec les auteurs et les artistes.

Non au chantage des syndicats des producteurs.
 
Forts de notre unité et de notre détermination,

nous vous appelons à reconduire la grève ce
jeudi 8 mars.

Vendredi 9 mars se tient la réunion de négociation de la Commission mixte. Sans prise en compte de nos revendications, nos organisations aviseront et organiseront un nouveau mouvement de grèves successives.

Il en va de notre existence professionnelle et sociale.

Aucun ouvrier, aucun technicien ne saurait manquer à l’action.


 
Nous voulons :

LE SYNDICAT
   
Revue de presse(Une expression artistique a nulle autre pareille)
    ÉCRAN TOTAL, pour son numéro 1000 paraissant le 11 juin 2014, a décidé de demander à un certain nombre de personnalités, dont le Dél ...

   
Assemblee generale(Resume du programme revendicatif et d action)
    RÉSUMÉ DU PROGRAMME REVENDICATIF ET D’ACTION Adopté à l’unanimité par l’ ...

   
Assemblee generale(Rapport moral)
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 23 MARS 2013 RAPPORT MORAL LE SYNDICAT : 76 ANS D’EXISTENCE ET D’ACTION&he ...

CINÉMA PUBLICITÉ
   
Texte de la convention(TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE DU 19 JANVIER 2012)
  CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE (TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE SIGNÉ LE 19 JANVIER ...

Réglem… CNC
   
Emploi(UNE EXIGENCE POUR SAUVEGARDER L'EMPLOI )
      Communiqué UNE EXIGENCE POUR SAUVEGARDER L'EMPLOI DANS LA PRODUCTION DES FILMS FRA ...

   
Emploi(Tribune : mettre fin a l'expatriation economique du tournage des films d'initiative francaise)
    Texte sous format pdf   - où le financement des films est assuré par la France, Ce ...

PRODUCTION AUDIOVISUELLE
   
SALAIRES(Les salaires minima conventionnels)
        CONVENTION COLLECTIVE DE LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE TÉL&Eacu ...

TÉLÉVISION
   
Conv Colltve Entreprises techniques (Negociation d'une revalorisation des salaires minima)
Prestation de service pour la Télévision Négociations relatives à la revalorisation des salaires minima   Le Ma ...

Assedic
   
Mission Intermittence 2014(Assurance chomage : contribution aux travaux de mission de concertation "intermittence")
    Assurance-chômage Deuxième contribution du SNTPCT adressée & ...

   
Mission Intermittence 2014(Deuxieme contribution du SNTPCT - Mission de concertation)
        ASSURANCE - CHÔMAGE - MISSION DE CONCERTATION DEUXIEME ...