S.N.T.P.C.T.
Adhérent à Euro-MEI - Bruxelles
10 rue de Trétaigne 75018 Paris
Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de
la  Production  Cinématographique  et de  Télévision
Tél. 01 42 55 82 66
Télécopie 01 42 52 56 26


Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr
Syndicat professionnel fondé en 1937
– déclaré sous le N° 7564 –
représentativité du SNTPCT fixée en 2013 par les arrêtés du Ministère du Travail : Production cinématographique et de films publicitaires : 46.36 % / Production audiovisuelle : 32.87 % / Production de films d'animation : 39.71 %
Fonds de soutien 2004 ()

SOUTIEN DE L'ETAT AUX SOCIETES
DE PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE
À CAPITAUX EXTRA-EUROPEENS


COMMUNIQUE

•  Suite à l'affaire du film « Un long dimanche de fiançailles » et aux réunions de concertation qui ont été organisées par Madame la Directrice du CNC avec l'ensemble des organisations professionnelles du Cinéma ;

•  et suite à la prise de décision de Monsieur le Ministre de la Culture d'ouvrir le bénéfice du Fonds de Soutien de l'Etat à la Production Cinématographique aux Sociétés de production françaises contrôlées par des capitaux extra-européens dans des conditions « très encadrées » dont il confie le soin de les définir à Madame la Directrice Générale du CNC,

Le SNTPCT RAPPELLE 

que le Fonds de soutien de l'Etat constitue le fondement inaliénable de l'Industrie Cinématographique française et de la diversité de son Cinéma.
Nous ne saurions accepter qu'il soit dévoyé.

DE QUOI S'AGIT-IL ?
Il s'agit de capitaux étrangers investis dans des films français.
La question est par conséquent de savoir si ces capitaux peuvent bénéficier des mêmes avantages que les capitaux français ou européens. Dans le même temps on ne peut ignorer que ces investissements peuvent avoir un impact sur la diversité du Cinéma français.
En effet, ces capitaux ne sont que ceux des pays, et notamment des Etats-Unis, qui ne souhaitent pas conclure d'Accords bilatéraux d'Etat à Etat de coproduction et d'échange avec la France.

Il s'agit de constater

Dès lors il convient d'instituer une réglementation spécifique stipulant

Cette réglementation doit stipuler que les films pour lesquels une autorisation d'exercice de producteur est délivrée doivent :

Il serait également expressément stipulé que les soutiens générés par l'exploitation de ces films ne peuvent être réinvestis que pour des films produits dans les mêmes conditions.
Serait également précisé que ces sociétés ne peuvent bénéficier du Crédit d'impôt.

En cas de production associée, c'est-à-dire d'entreprises de production « réglementairement » françaises qui s'associeraient à ces sociétés, elles ne pourraient le faire qu'en qualité de producteur associé et en aucun cas en qualité de producteur ou coproducteur délégué.

Nous sommes catégoriquement opposés à une réglementation qui assimilerait et fondrait le statut de ces Sociétés dans les dispositions de droit commun du Code de l'Industrie Cinématographique concernant les entreprises de production cinématographique telles que définies dans l'Art. 7 du Décret 99-130 ;
et nous sommes catégoriquement opposés à ce que l'activité de ces entreprises puissent s'inscrire dans le cadre des Accords bilatéraux d'Etat à Etat de coproduction ni dans l'Accord européen de coproduction.

Il convient par ailleurs de limiter les soutiens qui peuvent être octroyés au bénéfice de ces sociétés au seul Fonds de soutien automatique à la production.

En conclusion, nous pensons qu'un «  encadrement » réglementaire spécifique et strictement fondé sur ces critères ne saurait être dommageable au Cinéma français et à son Industrie.

Paris le 21 avril 2005

LE SYNDICAT
   
Revue de presse(Une expression artistique a nulle autre pareille)
    ÉCRAN TOTAL, pour son numéro 1000 paraissant le 11 juin 2014, a décidé de demander à un certain nombre de personnalités, dont le Dél ...

   
Assemblee generale(Resume du programme revendicatif et d action)
    RÉSUMÉ DU PROGRAMME REVENDICATIF ET D’ACTION Adopté à l’unanimité par l’ ...

   
Assemblee generale(Rapport moral)
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 23 MARS 2013 RAPPORT MORAL LE SYNDICAT : 76 ANS D’EXISTENCE ET D’ACTION&he ...

CINÉMA PUBLICITÉ
   
Salaires(Salaires minima au 1er janvier 2016 ?)
      CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET DE FILMS ...

   
Texte de la convention(TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE DU 19 JANVIER 2012)
  CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE (TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE SIGNÉ LE 19 JANVIER ...

Réglem… CNC
   
Emploi(UNE EXIGENCE POUR SAUVEGARDER L'EMPLOI )
      Communiqué UNE EXIGENCE POUR SAUVEGARDER L'EMPLOI DANS LA PRODUCTION DES FILMS FRA ...

   
Emploi(Tribune : mettre fin a l'expatriation economique du tournage des films d'initiative francaise)
    Texte sous format pdf   - où le financement des films est assuré par la France, Ce ...

PRODUCTION AUDIOVISUELLE
   
SALAIRES(Les salaires minima conventionnels)
        CONVENTION COLLECTIVE DE LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE TÉL&Eacu ...

TÉLÉVISION
   
Conv Colltve Entreprises techniques (Negociation d'une revalorisation des salaires minima)
Prestation de service pour la Télévision Négociations relatives à la revalorisation des salaires minima   Le Ma ...

Assedic
   
Mission Intermittence 2014(Assurance chomage : contribution aux travaux de mission de concertation "intermittence")
    Assurance-chômage Deuxième contribution du SNTPCT adressée & ...

   
Mission Intermittence 2014(Deuxieme contribution du SNTPCT - Mission de concertation)
        ASSURANCE - CHÔMAGE - MISSION DE CONCERTATION DEUXIEME ...