S.N.T.P.C.T.
Adhérent à Euro-MEI - Bruxelles
10 rue de Trétaigne 75018 Paris
Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de
la  Production  Cinématographique  et de  Télévision
Tél. 01 42 55 82 66
Télécopie 01 42 52 56 26


Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr
Syndicat professionnel fondé en 1937
– déclaré sous le N° 7564 –
Negociations 2024 (Audition du SNTPCT Commission enquete parlementaire TNT )

Instagram


 

 

 

 

 

 

LE SNTPCT AUDITIONNÉ PAR LA COMMISSION D’ENQUÊTE PARLEMENTAIRE

relative au renouvellement par l’ARCOM des attributions

de canaux aux chaînes de la TNT

(Télévision Numérique Terrestre)

__________________________-

LIRE EN SUIVANT CE LIEN

Audition du SNTPCT par la Commission d'enquête parlementaire TNT

 

 

Dans le cadre de l’enquête parlementaire ouverte à l’initiative du groupe La France Insoumise à l’Assemblée nationale, relative au prochain renouvellement des autorisations d’émettre de la TNT, le SNTPCT a été auditionné le 8 février 2024.

À cette occasion, un questionnaire nous a été  remis préalablement, 

dont nous publions ci-après les réponses les plus significatives.

 

Nous avons rappelé les propositions que nous avons formulées en d’autres circonstances :

 

 

En effet ce qui importe, c’est la capacité des éditeurs à investir dans du contenu, ce qui doit déterminer prioritairement les décisions de l’ARCOM lors du renouvellement des autorisations ;

 

 

 

 

La Commission nous a interrogés sur les mouvements de grève qui ont eu lieu dans la production audiovisuelle en novembre et décembre 2023 et sur l’Avenant n°17.

 

Nous avons rappelé que ce mouvement faisait suite au refus des Syndicats de producteurs de rattraper les salaires de tous les techniciens au regard de l’inflation depuis 2007, à hauteur de la  perte de 20 % qu’ils ont subie.

 

Que les Syndicats de producteurs ayant invoqué le fait que ce différentiel de 20 % résultait notamment de l’hétérogénéité de la Convention qui regroupe plusieurs branches d’activité (fiction / documentaires / émissions) et les empêchait dans ce cadre de répondre à nos revendications,

 

Ceux-ci ayant souscrit, après 23 ans, à notre demande de distinguer les fonctions selon les branches d’activité, notre Syndicat a décidé de le ratifier, en dépit des trop faibles revalorisations que nous avions obtenues et sur lesquelles ils nous ont informés qu’ils se refusaient à négocier plus loin.

 

Nous avons souligné que cette distinction entre les activités aurait une conséquence significative, économique et sociale, qui permettrait de retrouver nos identités professionnelles, hors de la confusion qui affectait la convention depuis sa signature :

 

 

 

Le représentant de l’UNDIA (Union Nationale de Défense des Intermittents de l’Audiovisuel) a rejoint notre position sur ce thème en précisant : « La précarité de nos employeurs vis-à-vis de leurs clients finaux (télédiffuseurs) est à l’image de notre propre précarité envers les producteurs. »

 

Ce qui justifie notre demande de distinction entre les activités — à laquelle cette Organisation n’entend pourtant pas souscrire —, afin de faire prévaloir auprès des financeurs la valeur de chacune de celles-ci et les salaires minima qui doivent leur correspondre.

 

 

NON À LA FUSION DES CONVENTIONS COLLECTIVES PRÔNÉE PAR LE SNRT-CGT

À ce propos, lors de cette Audition, le SNRT-CGT a rappelé sa revendication et son combat : 

« pour une convention collective de l'audiovisuel public et privé étendue, basée sur le mieux-disant social des conventions et des accords collectifs existants. »

 

C’est affirmer le maintien de la politique revendicative fondée sur le concept « d’audiovisuel » que la CGT entendait imposer à notre Syndicat à l’origine de notre exclusion de la Fédération du spectacle en 1981, ceci malgré l’échec de la négociation après 20 ans sans aucune avancée d’une « convention unique des intermittents de l’audiovisuel », laquelle signifiait la mainmise économique des télédiffuseurs sur la production et aurait engendré une diminution drastique de nos salaires minima garantis, ceux de la télédiffusion étant significativement inférieurs.

 

Le « mieux-disant social » recouvrant une notion par trop imprécise lorsqu’il s’agit du niveau de nos salaires !

 

À ce propos le représentant de la FASAP-FO ne s’est pas montré rassurant sur la position des employeurs de la télédiffusion publique et sur l’état du rapport de force que sont à même d’opposer les Syndicats de salariés de ce secteur ;

 

Ce qui souligne en comparaison la portée des revalorisations pourtant très insuffisantes que nous venons d’obtenir dans la production audiovisuelle :

«  Pour finir, je souhaite revenir sur la répartition des profits. Entre 2015 et 2023, la France a connu une inflation de 17 %, pour une croissance de 12 %. Sur la même période, les salaires dans l'audiovisuel public n'ont augmenté que de 3,7 %. »

 

La représentante du SNRT-CGT a bien voulu reconnaître cet écueil à la fusion des conven-tions, qui poursuit cette utopie que l’ensemble de « l’audiovisuel » soit aligné sur la convention collective de la production cinématographique et de films publicitaires (la mieux-disante) : 

« Le SNRT CGT est lui aussi favorable au rattachement de l'ensemble des entreprises du champ audiovisuel à une même convention collective, à condition d'opter pour la mieux-disante. En effet, intégrer les personnels de la production de flux à la convention des prestations audiovisuelles reviendrait à dégrader les conditions de travail de tous ces travailleurs. »

 

Nous avons pour notre part regretté que les salariés des émissions de télévision dites « de flux » dépendent actuellement de deux conventions : celle de la production d’une part et celle des entreprises techniques d’autre part, ce qui ne facilite pas la défense de nos salaires minima garantis :

« Il aurait été préférable que la production dite « de flux » soit rattachée à la convention collective des prestataires techniques, puisque ces secteurs ont recours au même corps professionnel et exercent la même activité. Si tel était le cas, le prêt de main-d'œuvre tirant profit d'une convention collective moins-disante n'aurait pas été possible. 

Cette problématique ne sera résolue qu'une fois que les conditions de salaires de la convention collective de la prestation de service (Entreprises techniques au service de la Création et de l’Évenement) auront été améliorées. »

 

Paris, le 26 mars 2024

 


 

LE SYNDICAT
   
Revue de presse(Une expression artistique a nulle autre pareille)
    ÉCRAN TOTAL, pour son numéro 1000 paraissant le 11 juin 2014, a décidé de demander à un certain nombre de personnalités, dont le Dél ...

CINÉMA PUBLICITÉ
   
Salaires(Salaires minima au 1er mars 2024)
          Convention collective de la Production cinématographique et et de film publicitaires Gr ...

   
Texte de la convention(TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE DU 19 JANVIER 2012)
  CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE (TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE SIGNÉ LE 19 JANVIER ...

Réglem… CNC
   
Emploi(Tribune : mettre fin a l'expatriation economique du tournage des films d'initiative francaise)
    Texte sous format pdf   - où le financement des films est assuré par la France, Ce ...

PRODUCTION AUDIOVISUELLE
   
SALAIRES(Salaires minima conventionnels : debut de rattrapage, il manque 14,4 ou 16,5 apres la revalorisation du 1er fevrier )
  CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE         SALAIRES AU 1ER FÉVRIER 2024   &n ...

TÉLÉVISION
   
CONV COLLTVE ENTREPRISES TECHNIQUES(Grilles des salaires minima garantis en vigueur)
Convention collective des Entreprises Techniques au Servic ...

   
Conv Colltve Entreprises techniques (Negociation d'une revalorisation des salaires minima)
Prestation de service pour la Télévision Négociations relatives à la revalorisation des salaires minima   Le Ma ...

RÉPONSES JURIDIQUES
   
Decompte de la duree individuelle du travail(Delivrance du decompte individuel)
 DEVENIR MEMBRE DU SNTPCT (désactiver le bloqueur de publicité) CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA PRODUCTION CINÉ ...

   
Journee de solidarite(Journee de solidarite 2019)
JOURNÉE DE SOLIDARITÉ pour les techniciens intermittents multi-employeurs ? Lire au format pdf La loi prévoit que ...

   
Bulletins de paie(Bulletins de paie dematerialises)
 DEVENIR MEMBRE DU SNTPCT BULLETINS DE PAIE DÉMATÉRIALISÉS ? SOUS FORMAT PDF OUVRIERS, TECHNICIENS, ARTISTES, Une t ...

   
Jours feries(Paiement des jours feries chomes)
Aux ouvriers, aux techniciens, aux artistes, Pour information, vos droits : REPOS DES JOURS FÉRIÉS ? Texte sous format pdf ...

CINÉMA D’ANIMATION
   
Salaires(Salaires minima conventionnels Production de films animation a compter du 1er janvier 2024)
  Convention collective de la Production de films d’animation SALAIRES MINIMA GARANTISapplicables au 1er janvier 2024 ...

   
Convention collective Prod Animation Texte convention(Texte consolide de la Convention collective 2023)
    LE TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE DE LA PRODUCTION DE FILMS D'ANIMATION CONSOLIDÉ EN 2021 (La grille des salaires minim ...

   
Lettres syndicales special animation(Lettres syndicales special animation)
            Production de films d’animation LA LETTRE SYNDICALE Numéros spéci ...

Assedic
   
Negociations 2020(ANNEXE VIII : une reforme de la reglementation s impose en urgence)
COMMUNIQUÉ ANNEXE VIII DU RÈGLEMENT D’ASSURANCE CHÔMAGE : des réformes s’imposent en urgence afin de rétablir le versement d ...

   
Negociations 2017(L Annexe VIII doit etre renegociee)
   DEVENIR MEMBRE DU SNTPCT ASSEDIC - ANNEXE VIII L’Accord conclu en 2016 doit être renégocié    Bo ...