S.N.T.P.C.T.
Adhérent à Euro-MEI - Bruxelles
10 rue de Trétaigne 75018 Paris
Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de
la  Production  Cinématographique  et de  Télévision
Tél. 01 42 55 82 66
Télécopie 01 42 52 56 26


Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr
Syndicat professionnel fondé en 1937
– déclaré sous le N° 7564 –
représentativité du SNTPCT fixée en 2013 par les arrêtés du Ministère du Travail : Production cinématographique et de films publicitaires : 46.36 % / Production audiovisuelle : 32.87 % / Production de films d'animation : 39.71 %
Communiques (Elections presidentielles 2017 ?)


ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES ?

 

IL EST INDISPENSABLE DE VOTER

 

Les enjeux économiques et sociaux des élections sont d’une importance capitale pour le devenir de tous les salariés et de tous les retraités.

 

Le SNTPCT s’est toujours exprimé pour faire part de ses propositions concernant la défense des intérêts des salariés et des retraités.

Nous sommes des citoyens et nous devons réfléchir sur les différents choix de politique qui nous sont proposés.

Le Syndicat ne peut rester neutre.

 

À cet effet, un bref rappel des principales revendications du SNTPCT :

-    Revalorisation significative des salaires et des retraites, dont le SMIC porté à 12 euros de l’heure,

-    Abrogation de la loi « travail » afin de mettre un terme à des Accords salariaux dérogatoires aux Conventions collectives de branche. Il ne saurait en aucun cas être dérogé à l’application des Conventions collectives de branche.

-    Santé : maintien des régimes de sécurité sociale et amélioration des prises en charge et des garanties de remboursement de l’assurance-maladie par la Sécurité sociale et non par les complémentaires de santé,

-    Âge de la retraite :  60 ans avec 40 annuités,

-    Maintien des régimes de retraite complémentaires par répartition,

-    Maintien de l’application des majorations des heures supplémentaires après 35  heures hebdomadaires (à 25 %) et, après 43 heures (à 50 %),

-    Assurance-chômage : Maintien du régime de l’Unédic et du principe d’assurance, et amélioration des conditions d’ouverture de droits et de durée d’indemnisation,

-    L’existence institutionnelle des Syndicats, la représentation des salariés et le pouvoir de négocier les conventions collectives, sont des règles essentielles de la démocratie, la liberté d’action des Syndicats de salariés est un droit constitutionnel fondamental auquel il ne saurait être attenté.

-    Instituer en Europe une régulation du libre-échange et une harmonisation fiscale et sociale afin de mettre un terme à une politique de dumping social et fiscal dont l’objet est de mettre en concurrence salariale, les salariés de chacun des pays d’Europe au détriment de l’emploi des uns et des autres.

Il s’agit d’une politique de dumping social et fiscal qui a entraîné une délocalisation considérable de la production des films, qui a remis en cause l’emploi des ouvriers et techniciens par les producteurs délégués français des films, délocalisations qui affectent nos emplois et se poursuit encore, malgré la réforme du Crédit d’impôt.

 

-    Garantir des moyens supplémentaires pour les services publics : les hôpitaux, l’éducation nationale, et la culture afin de renforcer l’existence d’une véritable diversité d’expression culturelle ; et garantir l’existence du Fonds de soutien de l’État à la Production cinématographique.

 

 

Il convient de ne pas se laisser berner et de ne pas considérer qu’il n’y a plus d’espoir pour une société meilleure et plus juste, et une autre politique que celle de l’austérité sociale préconisée par l’UE.

 

 

Au-delà des élections, l’action syndicale devra non seulement se poursuivre, mais se renforcer en rassemblant très largement les salariés, les ouvriers, les techniciens, conscients de la nécessité d’être rassemblés dans le Syndicat.

 

La capacité d’action du Syndicat est la meilleure garantie pour préserver et défendre nos intérêts salariaux et sociaux face aux Syndicats des Producteurs, et de nos intérêts de retraités face à une politique de régression sociale.

 

 

 

La Présidence

 

LE SYNDICAT
   
Revue de presse(Une expression artistique a nulle autre pareille)
    ÉCRAN TOTAL, pour son numéro 1000 paraissant le 11 juin 2014, a décidé de demander à un certain nombre de personnalités, dont le Dél ...

   
Assemblee generale(Resume du programme revendicatif et d action)
    RÉSUMÉ DU PROGRAMME REVENDICATIF ET D’ACTION Adopté à l’unanimité par l’ ...

   
Assemblee generale(Rapport moral)
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 23 MARS 2013 RAPPORT MORAL LE SYNDICAT : 76 ANS D’EXISTENCE ET D’ACTION&he ...

CINÉMA PUBLICITÉ
   
Salaires(Salaires minima au 1er janvier 2016 ?)
      CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET DE FILMS ...

   
Texte de la convention(TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE DU 19 JANVIER 2012)
  CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE (TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE SIGNÉ LE 19 JANVIER ...

Réglem… CNC
   
Emploi(UNE EXIGENCE POUR SAUVEGARDER L'EMPLOI )
      Communiqué UNE EXIGENCE POUR SAUVEGARDER L'EMPLOI DANS LA PRODUCTION DES FILMS FRA ...

   
Emploi(Tribune : mettre fin a l'expatriation economique du tournage des films d'initiative francaise)
    Texte sous format pdf   - où le financement des films est assuré par la France, Ce ...

PRODUCTION AUDIOVISUELLE
   
SALAIRES(Les salaires minima conventionnels)
        CONVENTION COLLECTIVE DE LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE TÉL&Eacu ...

TÉLÉVISION
   
Conv Colltve Entreprises techniques (Negociation d'une revalorisation des salaires minima)
Prestation de service pour la Télévision Négociations relatives à la revalorisation des salaires minima   Le Ma ...

Assedic
   
Mission Intermittence 2014(Assurance chomage : contribution aux travaux de mission de concertation "intermittence")
    Assurance-chômage Deuxième contribution du SNTPCT adressée & ...

   
Mission Intermittence 2014(Deuxieme contribution du SNTPCT - Mission de concertation)
        ASSURANCE - CHÔMAGE - MISSION DE CONCERTATION DEUXIEME ...