S.N.T.P.C.T.
Adhérent à Euro-MEI - Bruxelles
10 rue de Trétaigne 75018 Paris
Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de
la  Production  Cinématographique  et de  Télévision
Tél. 01 42 55 82 66
Télécopie 01 42 52 56 26


Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr
Syndicat professionnel fondé en 1937
– déclaré sous le N° 7564 –
représentativité du SNTPCT fixée en 2013 par les arrêtés du Ministère du Travail : Production cinématographique et de films publicitaires : 46.36 % / Production audiovisuelle : 32.87 % / Production de films d'animation : 39.71 %
Negociations 2007 ()

Paris, le 7 mai 2007

Production Cinématographique : salaires minima / majorations

Après 6 mois de discussions et 7 réunions de la CMP, les propositions des syndicats de producteurs faites lors de la réunion du 5 avril sont restées sur le fond les mêmes :

Face à ces propositions, au démantèlement des conditions de rémunérations des ouvriers et techniciens, la seule réponse ne pouvait être que la grève.

La détermination et l’unité d’action professionnelle des ouvriers et techniciens de la Production cinématographique amènera-t-elle les syndicats de producteurs à la raison ?

Ce que veulent les ouvriers et techniciens de la Production Cinématographique :

C’est ce que refusent obstinément les 5 syndicats de producteurs à l’unanimité.

Après 57 ans d’existence, l’APC (ex-Chambre Syndicale des Producteurs) renie sa signature et dénonce la Convention collective nationale qui fonde la branche d’activité économique propre à la Production cinématographique nationale.

L’APC, comme les autres syndicats de producteurs veulent-ils faire disparaître l’existence d’une Convention collective propre à la Production cinématographique au profit de l’économie de l’audiovisuel ?

Le 5 avril, lors de la réunion de la Commission mixte, ils ont opposé un refus unanime à notre proposition de signature du protocole d’accord garantissant les conditions de salaires actuellement en vigueur dans la Convention.

Les 2 et 3 mai, ils ont choisi de faire front face aux ouvriers et techniciens en grève.

Ils se sont heurtés à une très forte détermination des ouvriers et techniciens malgré les pressions et les chantages à l’emploi qui ont été faits sur certains films qui sont constitutifs d’entrave au droit de grève.
Ils ont usé d’une tromperie grossière, faisant croire comme l’UPF qu’ils entendaient maintenir les grilles et les majorations actuelles et dans le même temps précisant le contraire : qu’il fallait instituer une grille de salaires et de majorations tenant compte des « films fragiles ».

Les syndicats de producteurs savent pertinemment qu’il ne peut être institué dans la Convention collective une double grille de salaires minima, ni des niveaux de majorations de salaires différents, les uns applicables aux films « fragiles », les autres applicables aux films « non fragiles ».

Que signifie fragile ?

Aujourd’hui comme demain, en vertu du principe « à travail égal, salaire égal », il ne peut y avoir aux termes du Code du Travail qu’une seule et même grille de salaires minima. C’est celle-ci qui sera la base de droit applicable à tous les films sans exception et sera la référence des devis – films « fragiles » ou pas.

Réaliser un film quel qu’il soit, c’est le produit du travail d’une équipe d’ouvriers et de techniciens professionnels hautement qualifiés, maîtrisant parfaitement leurs fonctions au profit de chacun des films.

Le 10 mai, les 5 syndicats de producteurs doivent en principe adresser conjointement aux syndicats de salariés de nouvelles propositions.

Mais quelles propositions ? Celles d’abaisser un peu moins les salaires et les majorations que ce qu’ils proposaient le 5 avril ?

La proposition que nous attendons, c’est celle de reconnaître les salaires de bases, les seuils et les taux de majoration de salaire actuellement existants.

Vu la ferme détermination des ouvriers et techniciens grévistes, persévéreront-ils à vouloir obtenir un accord qui pourrait être signé par certains syndicats de salariés, un accord abaissant l’ensemble des conditions de rémunérations actuelles ?
Tous les ouvriers et techniciens en grève, rassemblés, ont affirmé qu’ils sont décidés à repartir dans un nouveau mouvement de grève renouvelable pour obtenir la signature d’un protocole d’accord garantissant les salaires minima de base et les majorations de salaire.
C’est nous ouvriers et techniciens, avec les auteurs et les artistes, qui sommes les artisans du cinéma français, nous n’accepterons pas l’abaissement de nos rémunérations.

Ouvriers et techniciens, unis et rassemblés nous imposerons le respect de nos conditions de rémunération et de vie.

Le salaire, c’est : d’une part un salaire de base horaire garanti auquel s’ajoute d’autre part le paiement des heures supplémentaires effectuées avec les majorations afférentes.

 

LE SYNDICAT
   
Revue de presse(Une expression artistique a nulle autre pareille)
    ÉCRAN TOTAL, pour son numéro 1000 paraissant le 11 juin 2014, a décidé de demander à un certain nombre de personnalités, dont le Dél ...

   
Assemblee generale(Resume du programme revendicatif et d action)
    RÉSUMÉ DU PROGRAMME REVENDICATIF ET D’ACTION Adopté à l’unanimité par l’ ...

   
Assemblee generale(Rapport moral)
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 23 MARS 2013 RAPPORT MORAL LE SYNDICAT : 76 ANS D’EXISTENCE ET D’ACTION&he ...

CINÉMA PUBLICITÉ
   
Salaires(Salaires minima au 1er aout 2017)
___________________________________   Production cinématographique et Production de films publicitaires SALAIRES MINIMA AU 1ER AOÛT 20 ...

   
Texte de la convention(TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE DU 19 JANVIER 2012)
  CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE (TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE SIGNÉ LE 19 JANVIER ...

Réglem… CNC
   
Emploi(UNE EXIGENCE POUR SAUVEGARDER L'EMPLOI )
      Communiqué UNE EXIGENCE POUR SAUVEGARDER L'EMPLOI DANS LA PRODUCTION DES FILMS FRA ...

   
Emploi(Tribune : mettre fin a l'expatriation economique du tournage des films d'initiative francaise)
    Texte sous format pdf   - où le financement des films est assuré par la France, Ce ...

PRODUCTION AUDIOVISUELLE
   
SALAIRES(Salaires minima conventionnels Production audiovisuelle au 1er aout 2017 )
___________________________________ CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE PRODUCTION DE FILMS DE TÉLÉVISION ( - T ...

TÉLÉVISION
   
Conv Colltve Entreprises techniques (Negociation d'une revalorisation des salaires minima)
Prestation de service pour la Télévision Négociations relatives à la revalorisation des salaires minima   Le Ma ...

Assedic
   
Mission Intermittence 2014(Assurance chomage : contribution aux travaux de mission de concertation "intermittence")
    Assurance-chômage Deuxième contribution du SNTPCT adressée & ...

   
Mission Intermittence 2014(Deuxieme contribution du SNTPCT - Mission de concertation)
        ASSURANCE - CHÔMAGE - MISSION DE CONCERTATION DEUXIEME ...