S.N.T.P.C.T.
Adhérent à Euro-MEI - Bruxelles
10 rue de Trétaigne 75018 Paris
Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de
la  Production  Cinématographique  et de  Télévision
Tél. 01 42 55 82 66
Télécopie 01 42 52 56 26


Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr
Syndicat professionnel fondé en 1937
– déclaré sous le N° 7564 –
représentativité du SNTPCT fixée en 2013 par les arrêtés du Ministère du Travail : Production cinématographique et de films publicitaires : 46.36 % / Production audiovisuelle : 32.87 % / Production de films d'animation : 39.71 %
Realisateurs de la prod audiovisuelle (Realisateurs : Negociation des fonctions et des salaires minima )

Négociation de la Convention Collective de la Production Audiovisuelle
- films de fiction de télévision, - films documentaires de télévision, - émissions de flux pour la télévision

RÉalisateurs : NÉgociation des  fonctions et  des  salaires minima


Dans le cadre des négociations, présidées par le Ministère du Travail, qui se déroulent actuellement en Commission Mixte, l’ensemble des trois organisations patronales – l’USPA (Union Syndicale des Producteurs de l’Audiovisuel) – le SPI (Syndicat des Producteurs Indépendants) et le SPECT (Syndicat des Producteurs d’Emissions et Créateurs de Télévision),

Notre Syndicat considère que le titre de réalisateur couvre en réalité une très large palette professionnelle qui est sous-tendue par une large variabilité tant en ce qui concerne l’emploi que les niveaux de salaires.
De plus, certaines réalisations sont considérées par la loi comme des œuvres de l’esprit où le réalisateur est lié par un contrat de travail et dans le même temps, de manière indissociable, par un contrat d’auteur lui assurant une rémunération distincte de celle des salaires.
Les réalisateurs, dans tous les cas d’espèce, sont hiérarchiquement ceux qui dirigent une équipe et sont par conséquent au sommet de la hiérarchie professionnelle et de celle des salaires.

Suite à la dernière réunion du 22 septembre 2006 qui s’est conclue par un constat de désaccord, les négociations ont été suspendues par les Syndicats de Producteurs.

 

PROPOSITIONS du SNTPCT

Ci-après, copie de la lettre du SNTPCT adressée au Président de la Commission Mixte Paritaire de la Production Audiovisuelle -films de fiction, -documentaires, -émissions de télévision

Paris, le 3 novembre 2006

Monsieur le Président,

Suite à la dernière réunion de négociation en Commission Mixte Paritaire de la Production audiovisuelle, spécifique à la question des réalisateurs, ainsi que vous nous l’avez demandé, veuillez trouver en suivant nos remarques et propositions :

En ce qui concerne la question des définitions de fonction, nous pensons qu’il est souhaitable d’indiquer dans l’Annexe réalisateurs envisagée, une description générique indicative des fonctions et responsabilités de réalisateur. Cette définition générique, sous réserve de quelques modifications, pourrait correspondre à celle qui a été remise par le collège employeur le 14 septembre 2006 :

« le réalisateur de la production audiovisuelle est un salarié auquel l’entreprise de production confie la réalisation d’une œuvre de fiction, d’un documentaire ou d’une émission de télévision - ou d’une séquence d’émission de télévision – enregistrée ou retransmise en direct à des fins récréatives, éducatives ou d’information.

Son activité s’exerce en général sur le plan artistique et technique. Dans le cadre établi par l’entreprise de production selon les cas, le réalisateur supervise et dirige la réalisation depuis la préparation jusqu’à l’établissement de la version prête à diffuser en cas d’enregistrement ou jusqu’au terme de la retransmission en direct.

Il supervise et dirige les personnels artistiques et techniques concourant à la réalisation. Dans l’accomplissement de sa fonction, le réalisateur apporte ses connaissances, sa personnalité et l’expression de son talent. Il signe sa réalisation au générique. »

Dans ce cadre générique préétabli, il y a lieu de constater que les réalisations entendues font appel à des compétences, des savoirs et des techniques qui ne sont pas uniformes. Les responsabilités techniques et artistiques des fonctions de réalisateur sont de ce fait spécifiques et correspondent à des niveaux de rémunération distincts.

Compte tenu de ces réalités objectives, nous proposons d’instituer cinq titres de fonctions et cinq définitions, répondant aux caractéristiques professionnelles, techniques et artistiques des réalisateurs visés dans la définition générique.

Ces fonctions et définitions sont :

A. Réalisateur metteur en scène fiction

Indépendamment de son contrat d’auteur, qui consiste en une collaboration artistique n vue de l’adaptation de l’œuvre télévisuelle, il est engagé en qualité de salarié par la société du producteur.
En collaboration avec le producteur et/ou ses représentants, durant la préparation il établit le découpage et collabore à l’établissement du plan de travail et notamment aux repérages des lieux de tournage.
Assure la direction artistique des prises de vues et de son, ainsi que les travaux de montage et de postproduction jusqu’à la copie finale destinée à la diffusion, conformément au découpage et au plan de travail établis d’un commun accord avec le producteur.

B. Réalisateur documentaire

Indépendamment de son contrat d’auteur qui consiste en l’élaboration du projet artistique, il est engagé en qualité de salarié par la société du producteur.
En collaboration avec le producteur et/ou ses représentants, durant la préparation il établit le découpage et collabore à l’établissement du plan de travail et notamment aux repérages des lieux de tournage.
Assure la direction artistique et dirige la mise en scène, les prises de vus et de son, ainsi que les travaux de montage et de postproduction jusqu’à la copie finale destinée à la diffusion, conformément au découpage et au plan de travail établis d’un commun accord avec le producteur.

C. Réalisateur opérateur documentaire

Indépendamment de son contrat d’auteur qui consiste en l’élaboration du projet artistique, il est engagé en qualité de salarié par la société du producteur. Il est chargé de la réalisation du film, effectue la prise de vues et assure la direction des travaux de montage et de post-production jusqu’à la copie finale destinée à la diffusion, conformément au plan de travail établi d’un commun accord avec le producteur.

D. Réalisateur plateau multicaméra ou Réalisateur mise en scène d’émissions

Il est engagé en qualité de salarié par la société du producteur de l’é mission. Il collabore à la conception, à la préparation technique et artistique de ladite émission. Il détermine les moyens nécessaires en collaboration avec le producteur ou son délégué en relation avec les collaborateurs techniques concernés (décor, lumières, implantation des caméras). Il dirige les répétitions et la captation de l’émission depuis la régie en vue de son enregistrement ou de sa diffusion à l’antenne. Dans le cas des enregistrements, il supervise les travaux de post-production.

E. Réalisateur régie

Il est engagé en qualité de salarié par la société du producteur de l’émission. Dans le cadre d’un programme récurrent, à partir de la régie, il assure l’enregistrement ou, dans le cas du direct, la diffusion à l’antenne de l’émission dans un décor pré-établi et pré-éclairé.

Concernant les salaires minima garantis :

Nous rejetons catégoriquement la proposition du Collège employeur visant à instituer une différenciation du montant des salaires minima assujetti au montant des dépenses horaires françaises prises en compte par le CNC pour le calcul du montant du soutien COSIP. En effet, nous considérons que c’est la qualification du salarié qui doit être prise en compte et non un facteur économique étranger au Contrat de Travail : à qualification égale, travail égal, salaire égal.

Nous sommes en désaccord avec l’ensemble des niveaux de rémunérations proposées par le collège employeur.
En terme de rémunérations minimales, notre première demande est la suivante : le salaire le plus bas du réalisateur ne peut en aucun cas être inférieur au salaire minimum le plus élevé des techniciens concourrant à la réalisation.

Dans ce cadre, nous proposons en références aux différentes fonctions de réalisateurs définies ci-dessus, le montant de rémunération base 39 heures suivant :

Réalisateur metteur en scène fiction :                                   2500 euros

Réalisateur de documentaire :                                               2000 euros

Réalisateur opérateur :                                                          1500 euros

Réalisateur multicaméra :                                                      2500 euros

Réalisateur régie :                                                                  1500 euros

Pour les engagements inférieurs à 5 jours consécutifs, le salaire journalier pour huit heures correspond au 4/5ème du salaire hebdomadaire.
Pour les contrats conclus pour une durée égale ou supérieure à 26 semaines, le salaire minimum peut-être abaissé de 10 %.
Toute journée commencée est due pour huit heures.

En vous remerciant de votre attention et en souhaitant que sur la base de ces propositions, soient reprises les négociations, veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations cordiales.

Pour la Présidence,

Le Délégué Général,
Stéphane POZDEREC

 

 

 

 

 

 

 


Il est important que les réalisateurs, membres du Syndicat ou non, en accord avec ces propositions le manifestent dans un courrier (postal ou électronique) adressé au Syndicat.

SNTPCT
10 rue de Trétaigne
75018 PARIS

sntpct@wanadoo.fr

LE SYNDICAT
   
Revue de presse(Une expression artistique a nulle autre pareille)
    ÉCRAN TOTAL, pour son numéro 1000 paraissant le 11 juin 2014, a décidé de demander à un certain nombre de personnalités, dont le Dél ...

   
Assemblee generale(Resume du programme revendicatif et d action)
    RÉSUMÉ DU PROGRAMME REVENDICATIF ET D’ACTION Adopté à l’unanimité par l’ ...

   
Assemblee generale(Rapport moral)
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 23 MARS 2013 RAPPORT MORAL LE SYNDICAT : 76 ANS D’EXISTENCE ET D’ACTION&he ...

CINÉMA PUBLICITÉ
   
Salaires(Salaires minima au 1er aout 2017)
___________________________________   Production cinématographique et Production de films publicitaires SALAIRES MINIMA AU 1ER AOÛT 20 ...

   
Texte de la convention(TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE DU 19 JANVIER 2012)
  CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE (TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE SIGNÉ LE 19 JANVIER ...

Réglem… CNC
   
Emploi(UNE EXIGENCE POUR SAUVEGARDER L'EMPLOI )
      Communiqué UNE EXIGENCE POUR SAUVEGARDER L'EMPLOI DANS LA PRODUCTION DES FILMS FRA ...

   
Emploi(Tribune : mettre fin a l'expatriation economique du tournage des films d'initiative francaise)
    Texte sous format pdf   - où le financement des films est assuré par la France, Ce ...

PRODUCTION AUDIOVISUELLE
   
SALAIRES(Salaires minima conventionnels Production audiovisuelle au 1er aout 2017 )
___________________________________ CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE PRODUCTION DE FILMS DE TÉLÉVISION ( - T ...

TÉLÉVISION
   
Conv Colltve Entreprises techniques (Negociation d'une revalorisation des salaires minima)
Prestation de service pour la Télévision Négociations relatives à la revalorisation des salaires minima   Le Ma ...

Assedic
   
Mission Intermittence 2014(Assurance chomage : contribution aux travaux de mission de concertation "intermittence")
    Assurance-chômage Deuxième contribution du SNTPCT adressée & ...

   
Mission Intermittence 2014(Deuxieme contribution du SNTPCT - Mission de concertation)
        ASSURANCE - CHÔMAGE - MISSION DE CONCERTATION DEUXIEME ...